Actions 2014-2018

Actions réalisées
de 2014 à 2018

2014 – 2015

  • De nombreuses expositions des photos de Camille en France mais aussi à l’étranger (Pays Bas, Allemagne, Danemark)
  • Une participation à quelques conférences lors des expositions
  • Des visites commentées à de jeunes scolaires, lycéens, étudiants
  • Des interviews lors de ces vernissages pour faire connaitre Camille, son travail, son engagement, parler du livre … et  toujours évoquer ces populations innocentes du Sud Soudan et de Centrafrique qui souffrent des conflits auxquels ils sont confrontés depuis si longtemps – parler des journalistes tués, emprisonnés, pris en otage partout dans le Monde.
  • Un premier Prix « Camille Lepage » remis à Romain Laurendeau à Visa pour l’image, à Perpignan en septembre dernier, grâce à la vente du livre de Camille sur la Centrafrique (encore un grand merci à Jean François Leroy, à Denis Cuisy et à Hans Lucas) – à ce jour la vente du livre doit atteindre les 2800/2900 exemplaires !
  • Une participation à l’APCA pour expédier  à Bangui des jouets et médicaments pour Noël
  • Des ventes de photos qui permettent, en outre, d’alimenter les comptes de l’association !
  • De belles rencontres

2016

  • De nombreuses expositions des photos de Camille en France mais aussi à l’étranger :
    • Angers (au lycée Saint Martin puis à la CCI de Maine et Loire), Chalonnes sur Loire, Machecoul, Saint Mathurin sur Loire, Villevêque
    • Bangui en Centrafrique grâce à l’Alliance Française et à l’ambassade de France en RCA
    • Turin au Palazzo Madama « In prima linea » (femmes photojournalistes en première ligne en zone de conflit). L’exposition durera 2 mois.
    • Helsinki dans le cadre du World Press Freedom Day organisé par l’UNESCO avec le soutien de RSF.
  • Des hommages : 
    • Au ministère de la Culture et de la communication en présence de François hollande, Président et d’Audrey Azouley, Ministre
    • Par la Fédération Internationale des Journalistes et la ville d’Angers : exposition, marche blanche et inauguration d’une stèle/œuvre pérenne de photos de Camille à la médiathèque de la ville, lors du congrès mondial de la FIJ à Angers cette année
    • A Bayeux au mémorial des correspondants de guerre (créé il y a 10 ans par RSF) – hommage rendu aux journalistes tués ou disparus en présence des familles et amis.
  • Mais aussi : 
    • Un partenariat avec BarrObejctif qui expose, pendant 1 semaine, fin septembre, chaque année le reportage du lauréat primé à Visa l’année précédente – Cette année : Romain Laurendeau
    • Le Prix « Camille Lepage » remis à Pauline Beugnies à Visa pour l’image, à Perpignan en septembre dernier, grâce à la vente du livre de Camille sur la Centrafrique  – à ce jour la vente du livre a dépassé les 3000 exemplaires ! Cette année, le prix a été financé par le Ministère de la Culture et de la Communication.
    • Un film documentaire sur « quatre femmes photographes dans des pays en conflit » a été diffusé le 8 mars (journée de la femme) sur Arte – réalisé par Sigrid Faltin.
    • Des ventes de photos qui permettent, en outre, d’alimenter les comptes de l’association ! Dont l’opération « Noël avec Hans Lucas » : 12 tirages ont été vendus à cette occasion.
    • Formation d’une photojournaliste aux risques encourus en zone dangereuse organisée par l’Académie France Médias Monde en partenariat avec Sovereign Global – cette collaboration devrait être renouvelée en 2017.
    • Trophée de la Vie Locale (Caisse locale du Crédit Agricole) : subvention de 300€ avec le projet d’alimenter le site Camille Lepage d’informations dans les domaines sécuritaires à destination des journalistes.

2017

  • Des expositions des photos de Camille en France et à l’étranger :
    • Angers , au Centre Pierre Cointreau de la CCI de Maine-et-Loire lors de la journée citoyenne
    • Librairie Richer lors de la dédicace/rencontre autour du livre Pure colère
    • Nantes : à l’Hôtel du Département et à l’Espace Simone De Beauvoir
    • Au Château de la Gaubinière à Orvault.
    • Agora (salon des associations à Angers) :tenue d’un stand et exposition de photos
    • Barcelone: exposition organisée par l’Institut français et l’Union des français à l’étranger.
  • Livre de Camille «Pure colère» aux éditions de La Martinière : Beau livre de 120 photos de Camille du Soudan, Sud-Soudan et de Centrafrique avec une quarantaine de textes de ses amis/collègues qui l’ont côtoyée sur le terrain, conseillée, aimée. Des moments de rencontres/dédicaces ont eu lieu à Perpignan, Bayeux, Barcelone, Angers.
  • Prix Camille Lepage à Visa pour l’image-Perpignan: partenariat avec la SAIF–engagement pour 3 ans avec une participation à la dotation du prix à hauteur de 5000€ (sur les 8.000€).
  • Mais aussi : 
    • Un partenariat avec BarrObejctif qui expose chaque année le reportage du lauréat primé à Visa l’année précédente : cette année Pauline Beugnie
    • Le Prix «Camille Lepage» remis à Pierre Faure (Montée de la pauvreté en France)  à Visa pour l’image, à Perpignan en septembre dernier, grâce à la vente du livre de Camille sur la Centrafrique  et maintenant au partenariat avec la SAIF
    • Des ventes de photos qui permettent, en outre, d’alimenter les comptes de l’association ! Dont les opérations «Noël» et «Saint Valentin» avec Hans Lucas
    • Participation à la vente aux enchères à la galerie Rossini à Paris (2 tirages vendus)
    • Soutien à l’association BarrObjectif : don d’un tirage dans le cadre d’une vente aux enchères au profit du festival
    • Pacôme Pabandji, photojournaliste centrafricain, ami de Camille : appui pour son exposition sur la RCA organisée à Bangui à l’Alliance Française.

2018

  • Des expositions des photos de Camille en France et à l’étranger :
    • La Couarde sur Mer, Ile de Ré : poursuite de l’itinérance de l’exposition du Grand Théâtre à Angers réalisée en 2014
    • Marrakech : exposition commune de Leïla Alaoui et de Camille « fragile poésie » – cette exposition a été ensuite à Kénitra, toujours au Maroc, en partenariat avec l’Institut français
    • Andorre : exposition organisée par l’Institut français, suite à l’exposition créée à Barcelone en 2017
    • Centre social Ginette Leroux à Trélazé, près d’Angers
    • Vichy : exposition réalisée en 2014 présente à nouveau au pôle universitaire, pendant le forum « journalisme et société »
  • livre de Camille « Pure colère »: des dédicaces lors d’expositions (Fnac Angers …) et une participation au Salon du livre à Avrillé
  • Prix Camille Lepage à Visa pour l’image – Perpignan : partenariat avec la SAIF – engagement pour 3 ans avec une participation à la dotation du prix à hauteur de 6.000€ cette année (sur les 8.000€).
  • Mais aussi : 
    • Un partenariat avec BarrObjectif qui expose chaque année le reportage du lauréat primé à Visa l’année précédente – Cette année, Pierre Faure expose « France périphérique »
    • Le Prix « Camille Lepage » remis à Kasia Strek à Visa pour l’image, à Perpignan en septembre dernier, grâce à la vente du livre de Camille sur la Centrafrique et maintenant au partenariat avec la SAIF
    • Des ventes de photos qui permettent, en outre, d’alimenter les comptes de l’association ! Dont l’opération «Noël » avec Hans Lucas
    • Participation à l’exposition de caricatures « Dessiner pour ne pas tirer un trait » avec l’association Ghislaine Dupont et Claude Verlon, à la faculté de la Sorbonne
    • Soutien du Syndicat National des Journalistes (SNJ) lors de leur centenaire : exposition sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris
  • Soutien de l’association : 
    • Formation à la sécurité des journalistes indépendants assurée par France Médias Monde et Nikon : aide financière à une journaliste afin de lui permettre de suivre cette formation si importante pour les reporters travaillant en zone de conflit
    • Rencontres diverses avec des collégiens et lycéens pour évoquer avec eux le travail de Camille, son engagement, le photojournaliste.
  • Archivage et référencement de la production photographique de Camille : confié à un journaliste.
  • Film« Camille » : Boris Lojkine, réalisateur du film, explique aux participants comment s’est déroulé le tournage du film « Camille » à Perpignan en septembre à Visa pour pour l’image, puis pendant six semaines en Centrafrique et enfin une dizaine de jours à Angers. Il précise que tout s’est très bien passé à Bangui grâce en partie aux autorités locales qui ont facilité et encadré le tournage sur place. Actuellement,  il procède au montage du film. La sortie du film devrait avoir lieu au cours du deuxième semestre.